Duel entre Aries et Edhrard

Récits des combats livrés aux arènes

Modérateurs : MJs, MJs Baie

Edhrard Vancorfeld
Messages : 161
Enregistré le : 25 oct. 2009, 13:46

Duel entre Aries et Edhrard

Messagepar Edhrard Vancorfeld » 02 mai 2010, 19:24

Une nouvelle fois, deux silhouettes foulèrent le sable de l'arène, en se dirigeant vers le centre de celle-ci. La première, un homme au crâne rasé et au corps couvert de tatouages, marchait fièrement, un air amusé sur le visage. On comprit bientôt la source de son amusement, car la deuxième, une jeune fille aux cheveux flamboyants et à la peau d'albâtre, courait en jacassant sans arrêt dans son dos. Elle se plaça face au guerrier, et s'empara d'une masse d'armes, lui lançant, le regard se faisant plus intense :

"A toi l'honneur, Gribouille. N'oublie pas l'enjeu de ton duel..."

" Sache qu'tu f'ras pas long feu. Ma masse va t'écraser, c'est sûr ! " s'exclama le gladiateur en réponse. Un sourire plutôt sadique s'inscrivit sur ses lèvres, et alors ses muscles se gonflèrent, ses mains se serrèrent autour du manche de l'arme, et il leva celle-ci à deux mains :

" Haaaaaaaa ! " hurla t-il en se lançant à l'assaut de la jeunette.

La masse d'Edhrard s'écrasa sur l'épaule de l'adolescente. Sa charge avait plutôt bien fonctionné, le coup avait porté. La suffisance du tatoué lui fut probablement fatal, car lorsqu'il lança de nouveau sa masse en avant en y concentrant sa force, suivant là les conseils de Galderan, la jeune fille se baissa et en profita pour lui envoyer son arme dans l'abdomen violemment. Grimaçant de douleur et portant une main à son ventre, le guerrier vacilla et faillit s'effondrer à terre. La rouquine profita de son avantage et le frappa à nouveau. Il ne put esquiver, et sa jambe souffrit de nouveau. Là, le guerrier se reprit, et, furieux par les revers qu'il subissait, fit fi de la douleur pour envoyer un furieux coup de poing dans le visage de la gamine. Ses traits reflétant à la fois la colère et un doute terrible, il reprit place, attendant les assauts de la gamine.

Des spectateurs se trouvaient dans l'arène, et au premier rang, on voyait un Nain fort costaud, un autre gladiateur et l'Intendant des Arènes. Le premier se leva pour gueuler un cri d'encouragement à ses guerriers, et la rouquine attaqua.Elle se rua sur lui comme une tornade sans parvenir à le
toucher. Une première attaque manquée et Edhrard lui entailla légèrement la chair, une seconde et son coup se fit bien plus violent, atteignant
les côtes de la demoiselle sans ménagement. Elle se voyait à nouveau malmenée et l'irritation prit le pas sur la raison alors qu'elle se jetait dans un hurlement sur Edhrard qui la repoussa d'un coup dans l'estomac bien ciblé. Chutant lourdement sur le sol la rouquine se releva avec une certaine vivacité malgré tout.
Un dernier assaut et sa dernière chance de ne pas nettoyer les arènes... L'adolescente se concentra longuement, attendant patiemment l'instant délicat où il lui faudrait se jeter à l'assaut. Haletante, elle centra son attention sur Edhrard avant de s'élancer, feintant une légère attaque sur le côté pour finalement le percuter de l'autre. Son coup porté sous les côtes n'avait pas eu la puissance qu'elle escomptait mais au moins elle l'avait touché.

Poussant un cri guerrier, de nouveau sûr de lui après avoir constaté que la plupart des assauts de l'adolescente s'étaient soldés par des échecs, le rasé avança et envoya un fulgurant coup horizontal vers la tête. Mais la rouquine, agile et profitant de sa petite taille, l'esquiva sans souci, pour riposter par un méchant coup aux jambes. Le guerrier voulut la repousser par un coup de botte, furieusement et sans réflexion, ce que la jeunette mit à profit pour le cogner une nouvelle fois. Le baroudeur, essoufflé et ensanglanté, décida de calmer le jeu, et tenta de lui admonester un coup plus ciblé et moins violent. Mais le changement de stratégie ne fonctionna aucunement, et le guerrier reçut une nouvelle fois une riposte sanglante de l'amazone aux cheveux rouges.
Edhrard Vancorfeld, recula, les mains crispées sur son arme, les épaules voûtées, les jambes arquées, souffrant visiblement mais prêt à combattre jusqu'au bout.


"Continuez, un peu, ACHARNEZ VOUS BON SANG!" hurla soudain le Nain qui regardait le spectacle. Il se mit alors à se concentrer, et une lumière bleue brilla dans ses mains. On put alors voir quelques blessures des deux guerriers se cicatriser et se refermer : Galderan les avait soigné, du moins un peu. Cela avait d'ailleurs étonné à la fois les spectateurs du duel et les combattants de l'arène, qui tournèrent des yeux surpris vers le Nain. Mais rapidement, le duel reprit.

La fatigue d'Edhrard était visible et la rouquine profita de ce fugace monologue pour élever sa masse au dessus du crâne de son adversaire après s'être approchée sur le côté. Assommant Edhrard d'un méchant coup de masse Aries le laissa pantelant. Un sourire de fierté se dessina alors sur le visage de la rouquine qui retourna à la charge visiblement déconcentrée car aussitôt un violent coup dans l'abdomen la stoppa net. Pliée en deux, la rouquine respirait difficilement mais tenait toujours debout. La jeune fille était peu fière de sa prestation.

Un éclair de vigilance luisait également dans les yeux de l'homme. Levant de nouveau sa masse, il retourna à l'assaut. Le guerrier rasé devait avoir bel et bien été troublé par quelque chose, car il rata de nouveau ses assauts, son arme s'écrasant une fois dans le sable, et une autre fois frôlant l'air à quelques centimètres de la tête de la gamine. Elle par contre, en profita bien, de ses erreurs à lui. Sa masse percuta deux ou trois fois le corps du tatoué, qui, sonné, ne put que pousser un grognement de rage et d'impuissance, avant de s'écrouler.
Dans un dernier assaut, titubant à moitié, il parvint à faire voir les étoiles à son opposante, lui envoyant le bout de son arme en pleine tête, tandis que son visage était convulsé dans une grimace de douleur et de colère.

Et puis, le guerrier rasé s'écroula, et resta immobile pendant un bon moment.

Le dernier coup de masse avait fait reculer la rouquine de plusieurs mètres mais elle tint bon, sa résistance ne lui faisant pas défaut. Sa masse en main elle jeta un rapide coup d'oeil vers le guerrier, alors que celui-ci s'écroulait, visiblement consciente que ce combat n'avait pas été à la hauteur des attentes du public. S'approchant de quelques pas d'Edhrard elle voulut tendre une main mais arrêta son geste un instant avant de retirer sa main aussi vite.

Lentement elle se dirigea alors sans un mot vers le Maitre d'arme, laissant Edhrard baigner dans son propre sang.

Retourner vers « Fureur et fracas »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité