Second duel entre Edhrard et Aries

Récits des combats livrés aux arènes

Modérateurs : MJs, MJs Baie

Aries
Messages : 36
Enregistré le : 15 févr. 2010, 01:21

Second duel entre Edhrard et Aries

Messagepar Aries » 19 août 2010, 03:11

La guerrière rejoignit finalement le centre des arènes et se posta face à son adversaire tandis que son regard se portait sur la foule, un bref instant. Elle leva alors son poing enserrant sa masse pour signifier qu'elle était prête. Nulle parade devant les spectateurs et malgré leur possible déception elle enfouit légèrement ses pieds dans le sable, goûtant à la chaleur des grains dorés et préparant ses appuis pour recevoir les premiers assauts d'Edhrard. Ainsi préparée elle ne dit mot, laissant son adversaire parader s'il lui plaisait...

De l'autre côté, le guerrier et sa hache au tranchant acéré qu'il laissait voguer sur les grains de sable tandis qu'il lui impulsait des mouvements de balancier, abaissée devant lui, mais prête à mordre sitôt qu'il lui en donnerait l'ordre. Il avait paru déçu par le manque d'enthousiasme de la jeune fille, et s'était mis en place dès que Dimitri avait annoncé le début des hostilités. Le guerrier leva sa hache, les deux mains l'enserrant si fort que les jointures de ses doigts en devenaient aussi pâles que la craie. Et puis, il s'arrêta dans son mouvement, tout comme son corps qui semblait avoir été stoppé dans son élan par un mur invisible. L'incompréhension prit place sur son visage, et il tourna des yeux curieux et ombragés tout autour de lui. Ses muscles se gonflèrent tandis que l'air pur qui entrait par ses narines lui bombait la cage thoracique. Des éclairs intenses s'infiltrèrent dans ses yeux, et un sourire un peu embrumé s'afficha sur ses traits. Le guerrier leva de nouveau la hache, et sa voix tonna, fière et emportée :

" Haha, tu entends, tu sens ? Ca aussi, c'pour moi. Pour moi. " s'exclama t-il, puant d'orgueil. Etrangement pourtant, une certaine folie était perceptible, rayonnant à travers lui. Ses mains se serrèrent autour de la hache, et il s'élança soudain sur Aries :

" ET J'VAIS MONTRER QU'Z'ONT RAISON ! "

"FORCE ET HONNEUR, KAIN ECOUTE VOS PAROLES. QUE L'ACIER PARLE!"

La voix avait été forte et l'ordre édicté du haut des gradins sonna l'heure du duel entre les deux combattants et sur ces derniers mots, la hache du guerrier fila vers le crâne de la donzelle combattante, qui esquiva l'attaque d'un mouvement rapide d'esquive, perturbant Edhrard qui en perdit l'équilibre. Poussant un cri de rage, le tatoué se retourna brusquement et décida de contrer le sort en envoyant un rapide coup de taille en direction de la rouquine, qui, une nouvelle fois, s'empara de la violence du crâne rasé pour la retourner à son avantage. Ainsi, elle frappa la hache d'un coup puissant avec sa masse, ce qui occasionna dans le bras d'Edhrard - qui pour cette fois avait tenu son arme avec une seule main - de furieux tremblements, répercussions d'un choc difficile à supporter.

Le combattant se recula de quelques pas, portant la main à son bras meurtri, dans un geste réflexe de protection. Pourtant, le même sourire qu'au tout début du combat persévérait sur ses lèvres, et ses dents grincèrent.

Il prononça quelques mots, avant de lever de nouveau sa hache. Le guerrier repartit aussitôt à l'assaut, mais changea de tactique au dernier moment pour faire parler la force brute, car au lieu d'utiliser sa hache, le combattant se jeta à moitié sur sa partenaire, son genou replié contre lui fouaillant l'aine d'Aries dans un élan brutal. La hache se mit alors à parler, et râpa quelques lambeaux de chair de l'adolescente, lorsque la lame tomba sur sa jambe.
Le combattant semblait être complètement emporté par ce duel, et les blessures qu'il venait d'infliger lui tirèrent un rire sordide et excité.

Voyant Edhrard accourir vers elle, Aries ne put éviter l'impact et reçu le genou de son adversaire dans l'aine ce qui lui arracha un court cri de surprise qu'elle ravala tandis que le guerrier se démenait encore davantage pour lui entailler allègrement la chair. Il ne suffit de rien de plus pour que la rouquine prépare son prochain coup et elle envoya sa tête contre le front d'Edhrard coupant court à tout combat rapproché.
Visiblement son coup avait porté ses fruits car déjà le guerrier reculait de plusieurs mètres, secoué par cette attaque brutale qu'il n'avait peut-être pas prévu, le front couvert d'une ecchymose violette qui déjà se formait.

La rouquine en profita pour se remettre debout et pointa sa masse en direction du guerrier, le fustigeant du regard.
Elle se mit alors à hurler, visiblement en proie non plus à une intense concentration mais à une faim inextinguible de faire ployer le guerrier. Son regard reflétait la colère et elle la laissa prendre corps jusqu'à ce qu'elle éclate en une exclamation qui se répercuta dans les arènes.
"Tu combats comme un chien!"

Elle baissa la voix, ses mots sonnant étrangement alors qu'elle se préparait de nouveau à se lancer à l'attaque. Son hurlement suivant coupa court à toute nouvelle réplique de sa part et elle s'élança au-devant du guerrier, sautant lestement alors qu'elle feintait une attaque par devant et lança sa masse sur la caboche d'Edhrard qui, encore sonné par la précédente attaque, n'eut le temps d'esquiver. L'impact fut brutal mais le guerrier était toujours debout.
Aries s'engagea alors sur le côté frappant de nouveau mais cette fois-ci dans les côtes pour laisser une marque moindre... Le guerrier commençait-il à se réveiller face à ses assauts?

Secouant la tête, Aries s'élança de nouveau, voulant jouer de ses attaques réussies pour placer la dernière mais la désillusion fut de taille car croyant avoir de nouveau frappé son adversaire dans les côtes elle découvrit avec surprise que sa masse avait rencontré le lame de la hache d'Edhrard. Le sang gicla mais ce ne fut pas celui du guerrier car la lame de la hache avait transpercé la cuisse d'Aries qui ne put que reculer avec beaucoup moins de vivacité qu'à son habitude. Portant sa main à sa blessure elle releva la tête et un sourire se dessina.

Le mot "chien" tira chez Edhrard un rire glacé, et il laissa même sa hache choir pendant quelques secondes. Le guerrier se remit en position, mais saisit cette fois son arme avec une seule main, l'autre entrant alors dans un étrange ballet au niveau du torse du combattant au crâne chauve. Mais Aries devait sans doute concentrer toute son attention sur le prochain coup du guerrier, et ne pas en prêter à cette main. Edhrard, couvert d'entrailles et de blessures de toutes sortes, se lança alors de nouveau vers la jeune femme, mais avança à pas lents vers elle, et sur un ahanement d'effort audible de loin, le combattant leva sa hache pour la diriger vers le bras de la guerrière. Celle-ci profita de sa petite taille et de sa rapidité pour esquiver le coup d'Edhrard, et enchaîna par un coup brutal de sa masse dans le ventre du combattant, qui poussa un souffle rauque, mais coupé, tout comme le fut sa respiration l'espace de quelques instants.

Il ne recula pas pourtant, et éclata de rire, le corps couvert de sang et d'ecchymoses.

"VAS-Y ED ! T'ES LE MEILLEUR ! GO GO !"

Le cri d'une supportrice enflammée lui redonna de la force, et il assena un coup furieux sur Aries, ayant de nouveau saisit sa hache avec ses deux mains. Alors, le tatoué se décida enfin à faire quelques pas en arrière. Aries allait se jeter sur lui, mais il l'arrêta soudain en soulevant le bras gauche, dévoilant son pectoral à Aries seule. Le combattant éclata d'un rire un peu fou, et secoua la tête en disant quelque chose.

Là-dessus, un nouveau cri de guerre jaillit de sa bouche et la hache fut de nouveau levée à deux mains, mais le coup qu'il porta fut plus mou que le précédent : on sentait qu'Edhrard en arrivait à ses limites car Aries le repoussa d'un furieux revers dans la tête. Et pourtant, ce rire grinçant persévérait; le guerrier, prêt à s'écrouler, continuait à s'amuser...

A quelques mètres du guerrier la rouquine semblait fulminer intérieurement mais pour combien de temps... Le regard rivé sur le torse du guerrier, les poings serrés sur le manche de sa masse, la colère se déchainait en elle et céda la place à une fureur qui continuait pourtant son ascension. Elle n'entendit qu'à peine le cri de guerre poussé par Edhrard qui s'élança sur elle et ce n'est que grâce à un réflexe de dernière minute qu'elle repoussa le guerrier d'un geste brusque qui ne laissait aucune équivoque quant au déchainement des sentiments venimeux qu'elle avait pour son adversaire.

L'instant parut durer une éternité, la guerrière faisant face au guerrier. Pourtant, ce n'était ni son regard qu'elle souhaité croiser ni son sourire qu'elle semblait regarder. Tout son être semblait être tendu vers une seule et unique cible et c'est cet instant qu'elle choisit pour fondre sur Edhrard, l'assommant d'un coup précis à l'endroit même où son regard était resté rivé, sur son pectoral. L'attaque fut tout de même moindre et la rouquine n'avait apparemment pas laissé ressortir toute la fureur qu'elle semblait contenir et c'est d'un coup de poing rageur qu'elle fit tomber le guerrier sur le sable, laissant par la même occasion sa masse choir sur le sol des arènes. Malgré le fait que le guerrier soit à terre, la rouquine ne le laissa pourtant pas reprendre ses esprits et sauta lestement sur lui pour enserrer sa taille de ses jambes. Le tenant ainsi fermement elle approcha son visage du sien, son regard trahissant une férocité qui lui était pourtant peu coutumière et quelques mots glissèrent de ses lèvres.

Son visage resta froid, fermé et dénué de tout sourire tandis qu'elle relevait sa tignasse qui coula sur le torse d'Edhrard se mêlant à la couleur de son sang. Elle prépara de nouveau ses poings, prenant son temps alors que son adversaire était à sa merci et prêt de s'évanouir, et lorsque l'instant fut décidé elle l'envoya dans la mâchoire d'Edhrard qui se trouva inanimé sur le sable. Haletante, la guerrière resta sur son adversaire encore de longues minutes tandis que doucement elle ramenait ses poings le long de ses côtés. Chose étrange, la guerrière ne se leva pas pour saluer la foule, ses longs cheveux roux entremêlés couvrant son visage ne laissait rien paraitre de sa possible satisfaction quant à cette victoire.

Finalement, elle se baissa de nouveau, malgré une certaine rigidité l'affectant, et se pencha sur le guerrier jusqu'à ce que leurs deux peaux se touchent. Sa longue crinière ne permit pas aux spectateurs de voir précisément ce qu'elle fit bien qu'il sembla qu'elle venait de déposer un baiser. Ceci fait, elle se leva enfin et laissa le guerrier à terre. Elle ramassa sa masse et fit face au public, cherchant du regard une personne en particulier et lorsqu'elle croisa le regard de Galderan elle mit son poing sur son cœur et s'inclina, un sourire sur ses lèvres et son regard trahissant une détermination sans faille.

Sans surprise, le guerrier au crâne lisse avait finalement perdu le combat. Il fallait dire que sur les derniers assauts de la gamine, il s'était peu défendu, trop fatigué sans doute. Pourtant, un étrange sourire s'était mêlé aux mimiques de douleur qu'il avait exprimé, et son rire avait continué de résonner encore un peu. Quand enfin il avait été propulsé à terre, Edhrard s'était mis à tousser, et du sang avait alors coloré son menton. Aries s'était installé à califourchon sur lui, et une trace fugace de sourire ironique avait éclairé ses lèvres, avant de se déchirer dans une grimace de douleur. Pourtant, l'homme avait gardé ses yeux rivés dans ceux de la rouquine, comme un ultime défi.

Le poing de la rouquine l'avait alors terrassé, et Edhrard s'était écroulé à terre. Avait-il senti le dernier "assaut" d'Aries ? Dans tous les cas, il n'en émit pas de signe, étendu qu'il était dans son sang et ses gémissements convulsifs.

"LE COMBAT EST TERMINE! ARIES EST DÉCLARÉE VAINQUEUR!"

Sitôt Edhrard inconscient, l'intendant hurle l'arrêt du combat, déclarant la rouquine vainqueur de l'affrontement. Il s'approche alors du crâne rasé, lui administrant quelques soins, suffisamment pour qu'il revienne à lui.

"Un beau combat. Galderan sera fier, très fier de vous deux."

Sin'drva
Messages : 4
Enregistré le : 24 mars 2013, 14:26

Re: Second duel entre Edhrard et Aries

Messagepar Sin'drva » 18 oct. 2015, 02:32

Superbe, j'y étais

Galderan
Messages : 31
Enregistré le : 11 mars 2010, 16:17

Re: Second duel entre Edhrard et Aries

Messagepar Galderan » 08 févr. 2016, 21:41

Bon toujours personne pour montrer à Aries que perdre aussi c'est une belle lecon ? :-)

Sliver
Messages : 132
Enregistré le : 30 mars 2010, 21:48

Re: Second duel entre Edhrard et Aries

Messagepar Sliver » 17 févr. 2016, 14:13

Bon aller je me porte volontaire ! Elle se trouve où la noob ? ;)


Retourner vers « Fureur et fracas »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité