Les races dans Odyssée

Vous trouverez ici la liste des races jouables sur Odyssée. Les éléments de background peuvent autant être utilisés par les MJs/PJs confirmés pour enrichir leur jeu, que pour les nouveaux joueurs en passe de créer leur candidature.
Toute autre race que celles listées qui sera soumise dans une candidature sera refusée.

Les races les plus courantes

Humains

Les Humains sont les plus représentés en Odyssée. Ils ont été créés par Horosis durant la guerre des anciens, et s’étaient établis initialement à Balamoun. Par la suite de divers évènements, les humains se sont dispersés et, après une longue période de nomadisme, ont fondé les villes que nous connaissons aujourd’hui.

Moeurs

Les humains sont la race la plus polyvalente et hétérogène du monde d’Odyssée. Une partie d’entre eux vivent dans les villes ou dans des villages, vivant d’agriculture, d’artisanat ou de commerce. D’autres encore voyagent sur les routes, que ce soit pour faire fructifier leur commerce ou pour découvrir le monde. Ils peuvent adorer n’importe quel dieu, avec bien sûr des prédispositions en fonction de leur lieu d’habitation : St Gerald à Brumevent, Vénéra à La Baie, Horosis à Balamoun.. À cause de sa grande diversité, le peuple humain n’a pas une culture ou des traditions uniques, mais elle dépend étroitement du lieu d’origine et du milieu familial.

Physique

Ils peuvent être de toutes les tailles, du moment que celle-ci reste raisonnable. Leurs yeux vont du bleu, vert, gris, en passant par l’ambre, le marron, le noir. Leurs cheveux peuvent être gris, blancs, blond, roux, châtain, brun ou noirs, en passant par toutes sortes de nuances. Des couleurs inhabituelles de chevelure (rouge, vert par exemple) ne sont possibles que si l’humain se teint les cheveux.

Social

Un humain peut soit vivre en clan, famille, groupe, soit vivre seul. Les différentes orientations sexuelles, religieuses ou idéologiques sont souvent bien tolérées, avec de tristes exceptions. Ils ont tendance à se regrouper entre humains et voir comme intrusive la multiplication des autres races.

Vision du monde

Les humains ont une vision des autres espèces assez radicales : les centaures ? De vulgaires chevaux. Les Ts’raal ? Des lézards repoussants. Les Garwalfs ? De sinistres individus qui vénèrent Hecate. Les Rakshasas ? Des voleurs et des pervers ! Les humains sont méfiants envers ceux qui leur sont différents. Inutile de parler des elfes noirs, gobelins et orcs qui peuplent les contes pour enfants en tant que créatures maléfiques : ils seront tués à vu. Les elfes (considérés comme arrogants), hobbits et nains (respecté pour leur artisanat ou leur médecine) sont davantage tolérés, bien que restant stigmatisés et souvent désignés comme boucs émissaires. Les humains de la Pyramide semblent être devenus un peu plus tolérants avec les hommes-bêtes, Garwalf, Rakshasas et Centaures, qu’ils ont appris à traiter comme des humains. La Baie, carrefour commercial et culturel historique du continent, fait également montre d’une tolérance accrue à toutes les races, à l’exception des maudites. Seuls les Hobbits y sont parfois associés hâtivement à des voleurs, s’attirant la méfiance de la milice locale.

Les hybrides

Il est possible de jouer un hybride humain-autre race, sauf pour les hommes bêtes. La race non humaine doit être clairement visible.

Elfes Sylvains

Les elfes sylvains ont été créés par Te Danann, qu’ils vénèrent. Liés à la nature, ils se caractérisent par une recherche constante d’harmonie avec celle-ci.

Moeurs

Les elfes sont très peu nombreux suite à la destruction de la dernière cité elfique. En cette époque lointaine, les Elfes vivaient en paix dans le respect de la nature. Ils n'étaient qu'un seul peuple, qu'une seule âme entièrement dévouée à l'étude et à l'entraînement. Car pour eux, que le temps n'affectait que très peu, l'esprit et le corps devaient constamment évoluer et se transformer. Ce n'est que lorsqu'ils atteignaient le zénith de leur développement que leurs âmes pouvaient quitter le monde matériel et entamer le dernier grand voyage. Quand Zaël et ses frères ont détruit la cité, et ont massacré ses habitants, il y a 300 ans, 80% de la population elfique a péri. À l’ère actuelle, il n’existe plus de village, groupement, clan d’elfes sylvains. Ils sont tous dispersés parmi les hommes, certains résident encore dans leur habitat d’origine, la forêt, mais d’autres se sont établis ailleurs et ont des buts très différents de leurs ancêtres.

Physique

Les elfes passent à la préadolescence vers 40 ans, et à l'âge adulte vers 100 ans. Ils ont une peau très claire pouvant prendre des nuances verdâtres, bleues, mais jamais sombres. Leurs yeux peuvent être d’une couleur plus intense que les humains, ainsi que leurs cheveux. Cependant la plupart des elfes arborent des teintes communes. Leur silhouette est souvent svelte, élancée, leur taille pouvant cependant varier. Mais ce sont surtout leurs oreilles pointues qui signent leur appartenance au peuple elfique. Celles-ci ne sont pas mobiles.

Social

Les elfes ont leur propre vision du monde, parfois mal comprise. Quand ils ne sont pas hautains et distants, ils peuvent le paraître à cause de leur manière d’être singulière. Ce n’est heureusement pas une règle et certains sont totalement intégrés dans le monde des humains.

Vision du monde

Au sein même du peuple elfes, il y a des divergences entre ceux qui voudraient rebâtir un empire elfe et ceux qui sont décidés à vivre parmi les humains. Cependant, la race étant en voie d’extinction, la solidarité est de mise. Il en est de même avec les nains dont ils n'apprécient pas particulièrement les manières rudes, mais qui sont maintenant sur le déclin comme eux, et avec qui ils s’entraident. Les Ts'Raals, Garwalfs, Centaures et Rakshasas sont relégués au rang de créatures de la Nature, ce qui n'est pas si mal. Ils sont mieux vus par les Sylvains que par les Humains, les Elfes ayant mieux conscience de la véritable nature de leurs races. Les hobbits de par leur insouciance sont aussi bien perçus, quoique souvent considérés comme “inutiles”. Les elfes noirs, les gobelins et les orcs sont des créatures déchues, impures, à éliminer à vue. Les humains sont vus avec une certaine condescendance à cause de leur impulsivité et leur soif du pouvoir, mais sont aussi admirés pour leur courage et leur force. Les Sylvains qui vivent parmi les Humains savent reconnaître la variété de caractères de ce peuple : racistes et rustres pour la plupart, mais parfois d'une grande noblesse d'âme et de coeur.

Hobbits

Les Hobbits ont été créés par Furinus après la guerre des anciens. Ils vénèrent Asrélia, la déesse de l'agriculture, des récoltes et des fêtes.

Moeurs

Ils sont un symbole d’innocence et d’insouciance, et n’ont jamais vécu ailleurs qu’à Boisdoré. Leur durée de vie est d’environ 80 ans. Les jeux, les fêtes, font partie intégrante de leur quotidien. Fumer de l’herbe à pipe est un des nombreux incontournables de la culture Hobbit, en général ils possèdent tous leur calumet sur eux. Mais la partie centrale de la vie de tout bon Hobbit concerne la nourriture : banquets, goûters, en-cas… tous les prétextes sont bons pour s’empiffrer ! Une des figures emblématiques de cette tradition est Madame Painaumiel, connue pour être la pâtissière la plus talentueuse de tout Odyssée. Un des moments clefs dans l’année d’un hobbit est la fête de la moisson, grand moment de fête. Comment parler de nourriture si on omet la boisson ? La taverne de Boisdoré est un lieu rempli d’animation où les breuvages coulent à flots. Et pourtant, malgré leur joie de vivre, les hobbits gardent le sens des réalités : les baillis protègent le village tandis que les soigne-feuille ont une réputation de guérisseur qui s’étend bien au-delà de la forêt. Victime dans le passé d’attaques de Fournaisiens et de gobelins, le petit-peuple a toujours su se défendre et/ou se reconstruire.

Physique

Ils sont petits, généralement peu musculeux avec une tendance à l’embonpoint. Peu barbus, ils arborent néanmoins souvent des pieds poilus et ne portent pas de chaussures.

Social

Bien entendu, comment festoyer, se remplir la panse et jouer à des jeux tout seul ? Les hobbits sont des êtres très sociables avec quiconque voudra bien partager un moment joyeux avec eux. Le village est composé principalement de grandes familles avec de nombreuses ramifications, alliances… à tel point qu’il est difficile de s’y retrouver réellement. L’on dit que les hobbits ont une vision troublante de la propriété. Les chapardeurs pris sur le fait ne sont pas punis, mais simplement priés de rendre leur butin.

Vision du monde

Les hobbits sont avant tout un peuple sympathique, qui accueillera de bonne grâce toute personne désirant se rendre à Boisdoré, du moment qu’elle n’use pas de violence. Ainsi, les Rakshasas, Centaures, Garwalf, Ts’raal y seront bien accueillis malgré quelques regards curieux ou craintifs. Les elfes noirs aussi, du moment qu’ils ne commettent aucun crime. Par contre, Orcs et Gobelins ont d’ores et déjà montré leur inaptitude à vivre en paix. Ils sont bannis du village et terrorisent les hobbits.

Nains


Les nains ont été créés par Te Danann durant la guerre des anciens Ils sont liés à Vanedhan, dieu de l’art et du commerce, à cause de leur forte propension à vouloir maîtriser la nature via l’artisanat, et à amasser des richesses. Cependant ils reconnaissent Furrinus comme le dieu suprême.

Moeurs

Les nains viennent originellement des montagnes au sud de Brumevent. Ils possédaient une grande cité souterraine où les beuveries et les chants nains rythmaient les longues journées à miner, à fondre et à travailler les métaux précieux. Mais des guerres interminables, des assaillants venant du monde souterrain et pour finir l’épuisement de leur mine eurent raison de ce peuple déjà peu nombreux. Aujourd’hui, les quelques descendants de ceux qui ont vécu dans les anciennes cités vivent au milieu des humains. Certains voyagent, d’autres sont établis, il ne semble plus y avoir de lieu dédié au peuple Nain, ni de communauté Naine.

Physique

Un nain ne dépasse pas 1,50 mètre, mais il est généralement assez trapu pour être aussi fort et lourd qu’un être humain. La quasi-totalité des hommes et quelques femmes arborent des barbes fournies qui grandissent tout au long de leur vie. Cependant, certaines femmes naines, influencées par les critères de mode, refusent leur pilosité et se rasent. Leur chevelure peut aller du blond au noir, en passant par toutes les teintes de roux possibles. Leur peau, comme les humains, peut être plus ou moins hâlée en fonction des individus. Ils vivent en moyenne 250 ans, mais des rumeurs courent comme quoi certains individus ont vécus bien plus longtemps. Ils sont considérés comme des jeunes adultes à partir de 50 ans.

Social

Le principe de clan a toujours eu une importance centrale dans la culture naine, aussi les êtres isolés qui parcourent l’Odyssée souffrent souvent de solitude : le passé glorieux semble à jamais révolu, et la grande fraternité naine avec. De cet âge passé, les nains conservent néanmoins un fort sens de l’honneur, une volonté inébranlable à tenir leurs engagements, et une forte susceptibilité… Certains ont même l’espoir fou de rebâtir, un jour, une cité naine pour retrouver la splendeur d’antan.

Vision du monde

Les nains sont pragmatiques, ils ne vont pas s’encombrer de préjugés inutiles. Globalement, ils traitent tout le monde de la même manière et ne donnent pas facilement leur confiance. Ils ont toutefois tendance à éprouver davantage de compassion pour les races sur le déclin telles que les elfes ou celles stigmatisées comme les hommes bêtes. Seuls trois ennemis héréditaires seront attaqués à vue : les elfes noirs, les Gobelins, et les Orcs. De nombreux Nains sont historiquement devenus artisans dans les villes humaines, ce qui leur vaut parfois d’être taxés de “cupides” ou de de “radins” par les ignorants.

Les races rares

Garwalf

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Cette appellation désigne les hommes-loups, les hommes-renards, les hommes-fennec. Ils ont été créés par Te Danann durant la guerre des anciens et sont donc liés à la nature.

Moeurs

Les hommes-loups et les hommes-renards vivent dans la forêt, tandis que les hommes-fennecs viennent du désert. Les hommes-loups sont originellement habitués à une vie en meute, dans laquelle tous sont placés selon un ordre hiérarchique. Au sein de ces petits groupes, le sens des responsabilités et le respect de la place de chacun permettent à tous les membres de prospérer ensemble. Cependant, les solitaires-nomades sont courants, notamment chez les jeunes adultes qui quittent leur foyer de naissance. Les hommes-renards et les hommes-fennecs quant à eux ont un mode de vie originel solitaire, bien qu’ils apprécient les rencontres et les interactions sociales. Ils sont généralement attirés par les endroits animés et sont à l’aise avec l’élocution. Leur faculté à se faufiler à travers les ennuis leur permet de fréquenter toutes sortes de milieux.

Physique

Ils sont recouverts d’un pelage qui garde la même couleur, quel que soit le climat. Ils sont bipèdes et ont des pouces opposables et, parfois, des griffes rétractables. Leur visage est celui d’un loup, d’un renard ou d’un fennec.

Social

Les hommes-loups ont tendance à rajouter des grognements dans leurs phrases, les hommes-renards ou fennecs à ricaner. Les Garwalfs sont des êtres ambivalents au niveau social, car ils peuvent être très grégaires comme très solitaires, en fonction de la période de leur vie, leur histoire et leur humeur. Dans tous les cas, ils sont totalement capables de travailler en groupe, et de comprendre les enjeux sociaux d’une situation.

Vision du monde

Les Garwalfs ont l’habitude d’être discriminés et regardés de travers. Ils ne le prennent pas personnellement et se montrent amicaux envers la majorité. En fonction de leur humeur, ils vont soit raser les murs pour éviter les ennuis ou tenter de s’intégrer en nouant des relations sociales. Ils n’ont pas d’affinités particulières avec les autres hommes bêtes. Ils ont souvent du mal à comprendre les elfes, et voient les nains et les hobbits comme des êtres étranges, mais amusants. Soupçonnés de rendre un culte à Hecate, ils ont pourtant une mauvaise opinion des elfes noirs et de leur violence. De même, ils se défendront contre l’attaque d’une créature maudite, ou l’attaqueront spontanément par loyauté envers leurs compagnons.

Rakshasas

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Cette appellation désigne les hommes-félins, à savoir les hommes-chats, les hommes-tigres, les hommes-panthères. Les Rakshasas ont été créés par Te Danann durant la guerre des anciens, ils sont donc liés à la nature.

Moeurs

Leur lieu d’habitation originel est la forêt ou la jungle. Ils vivent en solitaire ou en groupe très réduit au sein de leur territoire : la mère avec ses petits jusqu’à ce qu’ils soient sevrés ou parfois, les frères et sœurs qui décident de s’allier pour leurs premiers pas dans la vie. Si le mode d’alimentation principal à l’état sauvage est le produit de leur chasse, ils sont toutefois capables d’absorber toutes sortes de nourriture. Certains se sont installés dans des villes ou villages humains et vivent selon les moeurs locales.

Physique

Bipèdes et dotés d’un pelage aux coloris divers plus ou moins fournis. Certains d’entre eux ont un faciès animal, d’autres ont moins de poils au niveau du visage, et des traits plus humains. Cela dépend des individus. Arborant habituellement une musculature fine et souple pour les hommes-chat et les hommes-panthère, elle est plus développée chez les hommes-tigres. Ils sont dotés de pouces opposables et, parfois, de griffes rétractables.

Social

Tandis que certains restent attachés aux traditions et vivent en solitaires, que ce soit dans la forêt ou dans les villes, d’autres ont appris à apprécier la vie mondaine et le fait d’être entourés de compagnons. Les hommes-chat ont une diction particulière, ils roulent les “R”. De ce fait, ils sont rarement très bavards.

Vision du monde

Parmi les hommes bêtes, ce sont peut-être eux qui arrivent le mieux à s’intégrer. Leur finesse d’esprit leur permet de comprendre la plupart des situations sociales et de réagir en fonction. On a vu plus d’un Rakshasas, par une négociation habile, tirer d’un mauvais pas un autre homme bête par pure solidarité. Parmi ces compagnons d’infortune, les Ts’raal sont vus comme les plus étranges et les plus dérangeants à cause de leur attitude particulière. Les elfes sont appréciés pour leur amour de la nature, de même les hobbits qui ne rechignent jamais devant un bon repas. Les nains sont vus comme des petits hommes un peu colériques, mais pas méchants. Les hommes-chats ont compris que les humains pouvaient être adorables ou redoutables, et s’adaptent tant bien que mal aux multiples facettes de cette race somme toute intéressante à côtoyer. Quand une créature maudite s’approche d’un Rakshasas, les poils de ce dernier se hérissent d’horreur et il se retrouve face à deux solutions : s’enfuir ou combattre.

Ts’Raal

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les Ts’Raal ont été créées par Phargonis durant la guerre des anciens. Ils sont donc liés à l’Océan, plus particulièrement aux rives de celui-ci dont ils sont originaires. Ils ont l’aspect d’un homme-lézard à la langue fourchue et au corps recouvert d’écailles.

Moeurs

Les Ts’Raal vivent sur les îles de l’Océan, sur les rives de celui-ci et le long du Mnevis. Ils se regroupent en clans où le rôle de dominant échoit à l’individu le plus fort. Pour avoir le pouvoir ou le garder, les combats au corps à corps sont fréquents et extrêmement violents. Il existe peu de familles nucléaires, les petits étant élevés par la communauté. A l’intérieur d’un clan, la communication est peu développée, se limitant à des rapports de force ou de séduction lorsqu’il s’agit de la reproduction. Ils vivent originellement de la chasse de petits animaux ou de la pêche, mais peuvent consommer n’importe quel aliment. Certaines rumeurs courent comme quoi certaines tribus seraient cannibales, mais l’information n’a jamais été vérifiée.

Durant la guerre des anciens, les Ts’Raal ont colonisé les îles et le bord de l’océan. Ce reliquat de leur histoire explique qu’il existe des communautés ou des individus qui, poussés par une soif de découverte, ont quitté leur lieu de naissance pour découvrir le monde. Il est donc possible de croiser des Ts’Raal vivant et se comportant comme des humains un peu partout dans Odyssée, même si ce n’est pas très courant.

Physique

Leur peau a une teinte variant du bleu sombre au vert, en passant par le gris. Ils sont couverts d’écailles, cependant elles ne leur apportent pas de protection particulière. Ils aiment passer du temps au soleil. Leur habitat originel fait que la plupart des Ts’Raal adorent le contact avec l’eau et nager. Ils sont bipèdes, et certains individus possèdent des griffes rétractables. Ils n’ont pas d’ailes.

Social

Les Ts’Raal ne sont généralement pas très à l’aise en société, ne venant pas d’un milieu très porté sur l’élocution, ils ont souvent du mal à comprendre le second degré et les expressions de visage de leurs interlocuteurs. Du fait de leur langue fourchue, ils zozotent ou rajoutent de “zzz” dans leurs phrases, ce qui constitue un handicap supplémentaire. Par contre, ils sont tout à fait capables de s’adapter à un groupe et d’obéir à une hiérarchie.

Vision du monde

Les Ts’raal ont l’habitude d’être regardé de travers, aussi se montrent-ils souvent extrêmement courtois pour éviter d’être réduits en morceaux. Du fait de leur discrimination, ils sont méfiants vis-à-vis des humains, qu’ils considèrent comme impulsifs, et vis-à-vis des elfes dont ils ne comprennent pas la finesse. Par contre face à un autre homme bête ils seront solidaires et plus à leur aise. Les nains et leurs manières rustres, ou les hobbits et leur tempérament facile sont plus appréciés des sauriens, car le langage de l’alcool est universel. Ils respectent la loi du plus fort et s’écraseront face à quelqu’un de plus puissant qu’eux, mais se défendront comme il se doit en cas d’attaque.

Centaures

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les Centaures ont, comme tous les hommes bêtes, été créés par Te Danann durant la guerre des anciens, ils sont donc liés à la nature. Leur habitat d’origine se situe dans les plaines, notamment les plaines du Sud, près du Fort. Cependant des communautés isolées ont été emmenées à migrer vers les forêts.

Moeurs

Les Centaures se regroupent généralement en petits groupes de 5 à 15 individus très solidaires entre eux. Généralement dirigés par un couple dominant, les jeunes adultes partent fonder leur propre clan le moment venu et peuvent donc passer de longues périodes en solitaire. Durant la guerre des Anciens, le groupe des centaures s’est scindé en deux parties : certains sont allés épauler les humains, apprenant l’art de la guerre et du combat, d’autres ont choisi de rester fidèles à la nature et sont restés sur place pour la protéger des ravages entraînés par le conflit sanglant. C’est pourquoi certains groupes de centaures seront habiles dans les artisanats ou les arts du combat, qu’ils pratiqueront avec rigueur et droiture, tandis que d’autres sont très tournés vers la nature, la vénération des dieux et la philosophie.

Physique

Dotés d’une robe aux divers coloris, d’une taille au garrot pouvant varier du simple au double, ils possèdent un torse, des bras et une tête d’humain.

Social

Il y a peu de centaures dans le monde d’Odyssée, les groupes vivent souvent isolés, cachés, et ont peu de rejetons. Les jeunes adultes partant à l’aventure sont donc inévitablement confrontés à une grande solitude à leur sortie du noyau familial, qu’ils peuvent embrasser ou chercher à abolir.

Vision du monde

Les Centaures tournés vers la nature suivent souvent le modèle des elfes, qu’ils considèrent comme dotés d’une grande sagesse. Ils considèrent les griefs, les courses au pouvoir des humains et l’avarice des nains comme futiles. Ils apprécient le peuple de Boisdoré, bien que ne donnant pas beaucoup de crédit à leur intelligence. Ils souhaitent protéger la nature et ceux qui la peuplent, et attaqueront donc à vu les ennemis désignés de la vie : elfes noirs, gobelins et orcs.

Les centaures tournés vers le combat et le maniement des armes doivent se surpasser pour recevoir un minimum de respect de la part des humains. Ils souhaitent par dessus tout s’intégrer et auront tendance à adopter dans ce but le même point de vue que les humains sur les autres races, tout en se pondérant, évidemment, concernant les hommes bêtes. Ils attaqueront à vue toute créature maudite par Ananke.

Elfes aquatiques

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les elfes aquatiques viennent de l'Océan ou de la défunte île de boucaniers. Ce sont des créatures de Phargonis, qui ont une facilité pour évoluer dans les milieux aquatiques mais supportent mal le soleil asséchant du désert.

Moeurs

Il y a des légendes qui leur attribuent une cité sous-marine dans les profondeurs et une civilisation dirigée par une reine dans les temps anciens. Cependant, personne ne sait si cette cité est encore habitée ni où elle se trouve. À l'heure actuelle, les elfes aquatiques ont le même souci que les elfes : ils sont très peu nombreux, presque éteints. Ils vivent donc soit en petites communautés d'elfes aquatiques ou en se mêlant aux communautés humaines sur les rives et les îles. On pourrait en trouver à côté des rivières, mais ils se sentent moins bien s'ils n'ont pas de contact avec l'Océan donc ce n'est pas leur prédilection. Contrairement aux Ts'raal, on n'en trouve pas près du Mnevis, le climat est beaucoup trop sec et chaud pour eux.

Physique

Les elfes aquatiques ressemblent à des elfes sylvains, notamment au niveau des oreilles pointues, mais possèdent des teintes plus vertes/bleutées que leurs cousins. Certains individus possèdent de fines nageoires sur leurs bras et jambes, mais ils n’ont jamais de mains ou pieds palmés. Élancés, sveltes,leur beauté fascine.

Social

Comme les elfes sylvains, les elfes aquatiques sont vus comme arrogants et avec un fort sentiment de supériorité.

Vision du monde

Les elfes aquatiques sont très rares et suscitent souvent la curiosité et la méfiance autour d’eux. Ils se considèrent comme les derniers membres d’une race d’exception, et sont généralement assez distants envers tout inconnu, quelle que soit sa race. Ils auront tendance à se montrer plus courtois avec les elfes (des cousins), et les Ts’raal (des voisins). Comme la plupart des habitants de Odyssée, ils attaqueront à vu Elfes noirs, Orcs et Gobelins dont la nature maléfique n’est plus à prouver.

Les races maudites

Elfes noirs

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les Elfes noirs sont un peuple ayant dédié sa vie à Hecate, déesse de la nuit et du meurtre.

Moeurs

Les Elfes noirs résident dans une cité souterraine secrète que l’on appelle Ombreterre. À moins d’être initié, nul ne sait précisément sa localisation, et ceux qui le savent en gardent jalousement le secret.

Physique

Comme les elfes, les elfes noirs ont souvent des silhouettes fines et élancées, et sont d’une grande beauté. Leur peau est de couleur olivâtre, leurs cheveux vont de blancs à noirs en passant par des teintes sombres de rouge et de bleu. La couleur de leurs yeux est variable.

Social

Les Elfes noirs sont frappés de la malédiction de Hécate, et seront donc tués à vue dans les villes du Sud, et fortement menacés ailleurs. Et pour cause, difficile de leur faire confiance. Pour eux, leur lignée est supérieure, et les autres êtres inférieurs doivent les servir. A cause de cette malédiction, ils ne peuvent être bons ou gentils. Entre eux, ils s’organisent selon un système matriarcal où le plus fort commande à ses subalternes. Cependant, la convoitise et le désir de puissance sont omniprésents chez ce peuple aux pulsions violentes, et la trahison n’est jamais bien loin…

Vision du monde

Pour les elfes noirs, les autres races sont des proies, des insectes tout juste tolérables à la surface du monde et qui devraient se soumettre à la suprématie de leur lignée au sang pur. Ils n'hésitent pas à prendre des esclaves pour les servir. Seule exception : ils traiteront tout congénère avec une déférence et un respect sincères à condition que celui-ci soit plus haut dans la hiérarchie. Cela démontre en effet la supériorité de sang et de ses compétences, mais pourrait bien ne pas durer longtemps…

Orcs

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les Orcs sont liés à Ananke et sont originaires de la Fournaise.

Moeurs

Les Orcs ont été originellement créés par le croisement entre les orcs noirs et les humains. Depuis, ils sont devenus une race à part entière et se reproduisent normalement entre eux. Ils vivent en clans, gouvernés par le plus fort de la tribu. Des rumeurs disent que beaucoup de ces monstres errent dans les marais de la tour…

Physique

Les orcs sont des êtres massifs au teint variant du noir au jaunâtre avec une dominante verdâtre, des oreilles pointues, et des crocs qui dépassent de leur mâchoire inférieure saillante.

Social

Les Orcs sont frappés de la malédiction d’Ananke, et seront donc tués à vue dans les villes du Sud, et fortement menacés ailleurs. Et pour cause, ce sont des êtres impulsifs et violents, voués à la destruction et au chaos. A cause de cette malédiction, ils ne peuvent être bons ou gentils. De par leurs conditions et leur manière de vivre, ils sont proches des gobelins avec qui ils peuvent collaborer.

Vision du monde

La race ne compte pas, seule compte la force. Ils auront tendance à considérer tout ce qui n'est pas orc comme faible, jusqu'à ce qu'on leur démontre le contraire.

Gobelins

Cette race est rare, les exigences pour les candidatures avec cette race seront donc plus élevées.

Les Gobelins ont été créés par Ananke durant la guerre des anciens, ils vénèrent leur créateur et vivent à la Fournaise.

Moeurs

Vivant dans des cavernes ou des souterrains, ou encore dans des camps dans les montagnes, les gobelins vivent en clan et sont soumis à l’autorité d’un chef unique, le plus manipulateur et le plus filou d’entre eux. Des rumeurs disent que beaucoup de ces monstres errent dans les marais de la tour…

Physique

Être de petite taille, généralement très laid, avec des grandes oreilles pointues et une peau verdâtre.

Social

Les Gobelins sont frappés de la malédiction d’Ananke, et seront donc tués à vue dans les villes du Sud, et fortement menacés ailleurs. Et pour cause, ce sont des êtres véreux, fascinés par l’argent, qui n’hésitent pas à se montrer cruels pour servir leurs intérêts. Ils peuvent se montrer violent et s’orienter vers l’assassinat ou le vol. Leur but principal ? Accumuler le plus de richesses possible, et en rester propriétaire bien entendu. De par leurs conditions et leur manière de vivre, ils sont proches des orcs avec qui ils peuvent collaborer. A cause de leur malédiction, ils ne peuvent être bons ou gentils.

Vision du monde

Tout le monde est un ennemi pour le Gobelin, y compris les autres Gobelins. Ils ne font confiance à personne à part eux-mêmes, et encore…

inscriptions/races_les_races_acceptees_a_l_inscription.txt · Dernière modification: 02/09/2019 15:50 par Majhin
Haut de page
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
chimeric.de = chi`s home Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0