L'Arbre

Par Zaël et Vallendar

Arbre

En cette époque lointaine, les Elfes vivaient en paix dans le respect de la nature. Ils n'étaient qu'un seul peuple, qu'une seule âme entièrement dévouée à l'étude et à l'entraînement. Car pour eux, que le temps n'affectait que très peu, l'esprit et le corps devaient constamment évoluer et se transformer. Ce n'est que lorsqu'ils atteignaient le zénith de leur développement que leurs âmes pouvaient quitter le monde matériel et entamer le dernier grand voyage.

Les trois frères étaient remarquables, même pour ce peuple exceptionnel. Zaël et son frère jumeau Osgoroth travaillaient sans relâche pour apprendre les secrets de leur peuple, le premier se consacrant entièrement au domaine de l'esprit, étudiant la Magie dans ses concepts les plus reculés, et le second développant son corps, atteignant un contrôle presque absolu sur chacun de ses gestes.

Joran n'avait pas obtenu de la nature les mêmes qualités que ses deux frères aînés, il vivait paisiblement, se laissant bercer au chant des oiseaux et au plaisir de la chasse. Sans méchanceté, on le prétendait simple, pas pour se moquer de ses qualités psychiques ou physiques moindres mais juste pour louer la facilité avec laquelle il prenait plaisir à la vie. Osgoroth lui consacrait tout son temps libre. Il était d'une extrême bonté avec lui et lui dispensait son savoir.

Il devint malgré tout un excellent archer, peut-être le meilleur, semblant avoir finalement obtenu un don aussi unique que ses deux frères. Il ne manquait jamais sa cible, la précision de son tir était impressionnante, ses yeux distinguaient les formes les plus lointaines, et ses flèches volaient aussi loin que son regard portait. La plupart pensaient que ce talent unique venait de l'entraînement intensif dispensé par Osgoroth à son jeune élève.

Mais lui savait qu'il n'en était rien, il n'avait fait que révéler le diamant qui était caché derrière l'aspect rocailleux de sa simplicité. Il était fier de son frère et louait régulièrement ses mérites à Zaël qui, malgré le peu d'instant où il laissait tomber ses études, appréciait plus que tout les rares moments où tous trois étaient réunis. Mais irrésistiblement attiré par sa soif de connaissance, il retournait très rapidement vers son laboratoire.

Le seul à même de comprendre cette nécessité était le jeune élève du Mage, Lladon, qui partageait lui aussi cette envie d'apprendre. Les deux Elfes étaient devenus très proches de par leur travail commun. Et petit à petit, il intégra la famille et fut bientôt considéré comme un petit frère à part entière, Osgoroth et surtout Joran s'étant pris d'affection pour lui. L'amour qui liait les quatre Elfes était à l'échelle de l'acharnement qu'ils mettaient au travail : astronomique.

Après avoir étudié les secrets des quatre éléments, il s'était rapidement tourné vers le domaine de l'esprit et travaillait dorénavant uniquement à son étude. Chaque jour qui passait le voyait découvrir une nouvelle connaissance et avancer encore plus dans la maîtrise de la Magie. Mais, même lorsqu'il eût atteint un niveau que beaucoup enviaient et que peu avaient, son désir d'en savoir plus et d'aller plus loin n'était toujours pas assouvi.

Il vint un temps où sa soif de connaissances dépassa la prudence conseillée par ses Maîtres. C'est alors qu'il fit une découverte qui allait bouleverser la vie presque idyllique des trois frères. Au cours d'une expérience complexe de manipulation de l'esprit, Zaël eut la vision d'un homme qu'il savait s'appeler Myrddin, Prêtre Noir d'Ashura, cachant les Huit Grimoires des Arcanes Sombres dans une bibliothèque secrète pour empêcher qu'ils ne dévastent le monde :

- l'Ereimul, le livre obscur, dont l'étude conduit au coeur de la nuit, à la découverte des secrets ténébreux,
- L'Elbib, le livre des morts, dont la lecture ramène à la vie et soumet les corps à sa volonté,
- le Leic, le livre blanc, dont la maîtrise permet de conjurer le ciel et protège contre l'Erret,
- l'Erret, le livre jaune, dont la maîtrise permet de conjurer la terre et protège contre le Leic,
- l'Uae, le livre bleu, dont la maîtrise permet de conjurer l'eau et protège contre l'Uef,
- l'Uef, le livre rouge, dont la maîtrise permet de conjurer le feu et protège contre l'Uae,
- le Resnep, le livre de l'esprit, celui qui n'est pas écrit,
- le Serbénèt, le livre maître, que nul ne peut ouvrir sans risquer de devenir fou.

Intrigué et dévoré par l'envie d'avoir l'occasion d'étudier de tels secrets, Zaël et Lladon se mirent en quête de la bibliothèque cachée de Myrdinn. Après des années de recherches ayant petit à petit multiplié sa soif insatiable de découvrir les connaissances de ces livres, Zaël la trouva enfin. Au mépris de toute prudence, il s'y enferma étudiant et expérimentant en compagnie de son élève…

Au début, les deux Elfes retournaient régulièrement voir Osgoroth et Joran, ne supportant pas d'être séparés d'eux trop longtemps. Mais petit à petit les visites se faisaient plus courtes et espacées. Ils ne parlaient jamais de leurs travaux mais constatant leur mine de plus en plus pâle et leur santé déclinante, les deux frères restés au pays commencèrent à se poser des questions et à s'inquiéter.

Jusqu'au jour où les visites stoppèrent, ils ne s'étaient pas rendu compte de la gravité de la situation. Osgoroth et Joran décidèrent de partir à leur recherche. Ils mirent des mois à retrouver leur trace et encore des mois à localiser la bibliothèque secrète de Myrddin. Lorsqu'ils les retrouvèrent enfin, Zaël et Lladon avaient la peau définitivement sombre, ils avaient beaucoup vieilli et une étrange aura maléfique les entourait. Ils avaient ouvert le Serbénèt, ils avaient perdu leurs âmes.

Zaël tenta d'attirer à lui un Osgoroth pleurant de douleur à la vue de ses frères perdus. Joran ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, sa déroutante naïveté l'empêchant de voir au travers de son amour pour ses frères. Lorsqu'il constata qu'Osgoroth attaquait violemment son frère jumeau hurlant qu'il le ramènerait de force à la raison, il fut désemparé et ne réagit pas lorsque Lladon se jeta sur lui l'engloutissant dans un nuage de sortilèges plus corrupteurs les uns que les autres…

La lutte fut d'une rare violence mais les deux sauveteurs n'étaient pas de taille maintenant que leurs adversaires forcés maîtrisaient de tels pouvoirs. Ils échouèrent et la puissance corruptrice des Huit Grimoires des Arcanes Sombres finit par les laisser à l'état de pantins entre les mains folles de Zaël. Le premier geste qu'il fit fut de leur présenter le Serbénèt…

Ensuite s'écoula plusieurs années pendant lesquelles les quatre Elfes ne sortirent pas une seule fois de la bibliothèque. Personne ne sait exactement ce qu'il s'y passa. En pays Elfique, tout le monde était persuadé de la mort des frères. Mais un jour, ils furent de nouveau là, réclamant de pouvoir reprendre leur place parmi leur peuple. Ils semblaient avoir retrouvé leur âme et une partie de leur personnalité d'avant. Mais leur peau était toujours sombre et leur comportement souvent malveillant. Ils avaient presque tout oublié de leur période maudite, notamment l'emplacement de la bibliothèque et ce qu'il était advenu des livres de Myrddin.

Nul ne sait comment ils ont pu échapper à la folie du Serbénèt et à la puissance corruptrice des autres Gimoires des Arcanes Sombres. Peut-être qu'ils ont été sauvés par leur Déesse tutélaire de l'époque, Te Danann, qui ne voulait pas voir des Elfes si prometteurs sombrer dans la déchéance et le mal absolu. Peut-être que l'amour profond et indestructible que les quatre frères ressentaient leur a permis de revenir à la raison. Peut-être que Joran le Simple, Joran le Naïf, n'a jamais pu être corrompu, n'ayant pas le moindre mal en lui et qu'il a ramené ses frères à la seul force de sa bonté d'âme.

Mais ce qu'il s'était passé avait laissé des traces et les quatre étaient bien différents maintenant. Cyniques, violents, haineux, dangereux et corrupteurs, ils semaient la discorde au sein de leurs compatriotes, y trouvant parfois des suivants mais souvent des opposants. Seul Joran gardait presque la même ligne de conduite mais même lui rentrait parfois dans des crises hystériques où il devenait d'une violence rare.

La corruption qu'ils dégageaient était telle qu'elle s'en trouvait palpable. Le Grand Conseil de la Forêt fut finalement réuni pour prendre une décision et sans vraiment de surprise, il prononça par la bouche de Zeram le Contremaître humain, à l'époque chef du groupe, le bannissement des quatre impies et de leurs suivants. Jurant qu'ils se vengeraient, ils n'eurent d'autre choix que de quitter la Forêt et de s'exiler, suivis d'un certain nombre de fidèles.

Zaël entreprit des recherches sur la période dont il ne gardait plus de souvenirs. Il essaya en vain de retrouver la bibliothèque semblant dorénavant lui échapper. La perte d'une grande partie de ce qu'il avait acquis le mettait en rage. Osgoroth sombra dans le brigandage et l'assassinat, il pouvait ainsi satisfaire les pulsions meurtrières qui montaient régulièrement en lui. Seul Joran n'avait presque pas changé, il continua de chasser comme si sa vie était toujours la même.

Lladon, lui, semblait avoir gardé sans que l'on sache pourquoi la maîtrise de l'Elbib, le livre des morts. Ne voulant pas partager son savoir avec son ancien Maître Zaël, il quitta le groupe et entreprit de trouver un domaine où s'établir, continuer ses expériences nécromantiques et se constituer une armée de morts. Il se mit donc en quête de serviteurs prêts à l'aider et le suivre. Mais ceci est une autre histoire.

C'est alors qu'Hecate apparut aux trois frères, leur proposant de devenir les gardiens de l'Arbre de Te Danann. Pourquoi fit-elle ça ? On ne sait pas exactement, peut-être pour avoir des moyens d'agir contre la Déesse de la Nature, l'ironie d'être servie par ses anciens fidèles lui plaisant sûrement. Peut-être voulait-elle également participer à sa manière à la lutte indirecte qu'Ananke avait commencé en soufflant de son haleine fétide sur la plaine où poussait l'Arbre, la transformant en un marais putride. Les raisons divines sont peu claires, il s'agit sans doute d'un mélange de beaucoup de choses.

Quoiqu'il en soit, le nouveau clan d'Elfes Sombres s'installa à l'Arbre et en fit son territoire. Seul un petit oratoire ne sombra jamais entre leurs mains car la magie de Te Danann y régnait toujours. Ils en firent un lieu protégé respectant pour l'instant son aspect sacré. Mais il viendra un temps où ils réclameront la souveraineté pleine et totale de l'Arbre…

Osgoroth entreprit de faire des individus qui composaient la troupe un vrai peuple, de l'organiser, de lui permettre de vivre en autarcie. Pourtant, le chef respecté restait Zaël et l'amertume d'Osgoroth à son égard se décupla ne supportant pas le rôle secondaire qu'on lui donnait alors qu'il avait tout fait et que son jumeau lui se consacrait presque uniquement à retrouver ses anciens pouvoirs…

background/histoires/historique_de_l_arbre.txt · Dernière modification: 25/05/2019 10:52 (modification externe)
Haut de page
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
chimeric.de = chi`s home Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0